News

09/11/2017 François Blondel, CEO de KitoZyme, nominé au titre de Manager de l'année du Trends Tendances

L'homme qui a remis l'entonnoir à l'endroit

Entre la belle innovation et la réussite économique, il faut parfois l'intervention d'un solide manager. Comme celle du « serial entrepreneur » François Blondel chez KitoZyme.

Du 20 Novembre au 03 Décembre, votez pour lui

Rien ne prédestinait François Blondel à s’intéresser aux biotechnologies. Diplômé en droit et en économie, il débute chez Petrofina, où il aurait pu suivre une confortable carrière internationale. Il a préféré quitter le groupe après neuf ans pour participer à «l’aventure exceptionnelle » d'lbt (start-up médicale de traitement du cancer). Mais là aussi, quand il eut fait le tour du sujet, François Blondel a revendu ses parts et décidé d'investir dans des entreprises wallonnes. « Cette troisième vie, comme on la qualifie parfois, est liée à ma passion pour le secteur de la santé et pour l'esprit d'entreprise », résume-t-il.

François Blondel a rejoint KitoZyme en 2013. La spin-off de l'université de Liège, lancée en 2000, a mis au point une technique inédite de production de chitosan, à partir de fibres végétales (et non animales). Cela a élargi le spectre des applications possibles de cet ingrédient utilisé en matière de santé. La firme a alors lancé des recherches tous azimuts, trop sans doute, au point de perdre de 4 à 6 millions d'euros chaque année. Heureusement, un gestionnaire est venu épauler les scientifiques. « Jen'ai rien fait de très original, j'ai simplement remis l'entonnoir à l'endroit, explique François Blondel. Nous avons défini un cœur de métier et abandonné d'autres activités». Parfois, elles ont été transférées dans une nouvelle société : ainsi est née KiOmed Pharma, une société innovante dans le traitement de l'arthrose.

«E2018KitoZymlancera la ventdproduits sous spropre marque,»

Parallèlement, KitoZyme a avancé dans l'élaboration de produits finis, plutôt que de rester un fournisseur d'ingrédients. Elle a inversé le processus : c'est elle qui cherche des ingrédients avec lesquels associer son chitosan. (Cela nous a permis d'aller plus loin dans la chaîne de valeur et d'élargir notre gamme»), résume le CEO. KitoZyme trace sa voie dans la santé digestive et cardiovasculaire, ainsi que le contrôle du poids. Ses produits sont également utilisés pour éliminer des bactéries dans le processus de vinification. Cette année, une centaine de millions de bouteilles de vin rouge ont reçu ce traitement.

D'autres applications non médicales pourraient être développées à l'avenir. François Blondel reste toutefois discret sur ces évolutions, comme il reste prudent pour l'avenir de Kitozyme. « J’ai vu trop d'entreprises souffrir d'avoir trop fait rêver, dit-il. Je ne tire pas de plan sur la comète mais me réjouis de voir que, chaque semestre, nos résultats dépassent nos prévisions.» KitoZyme emploie 50 personnes à Herstal.Elle réalise un chiffre d'affaires de près de 5 millions d'euros, dont 15à 25% sont réinvestis en recherche et développement.

 

Pourquoi le jury l'a choisi

François Blondel a professionnalisé la gestion de KitoZyme, évitant que cette biotech wallonne ne disparaisse.  Aujourd'hui, de jolies perspectives mondiales s'offrent à elle. Le jury a également été sensible au profil de « serial entrepreneur » de François Blondel, présent dans une dizaine de sociétés.

 

Le fait marquant de 2017

« Nous avons réussi une percée significative à la grande exportation, notamment vers la Chine et plusieurs pays du Golfe. C'est extrêmement important pour une petite entreprise comme la nôtre. »

 

La réalisation dont il est le plus fier

« C'est d'avoir réussi à redresser une situation qui semblait désespérée. Quand je suis arrivé en 2013, KitoZyme avait perdu près de 40 millions en cinq ans. Depuis, nous avons chaque fois amélioré les résultats et nous serons à l'équilibre en 2017. »

 

Le défi qui l'attend en 2018

« L'an prochain, ce sera l'étape suivante dans la création de valeur pour KitoZyme: nous lancerons la vente de produits sous notre propre marque, via l'e-commerce. »

 

Un bon manager, selon lui

« Une attitude d'abord. Un bon manager, c'est celui qui voit un défi dans une difficulté ou une opportunité dans une crise, et qui sait qu'à tout problème il existe une solution. Une conscience ensuite, celle de toujours bien avoir à l'esprit que de toutes les ressources dont il dispose, le capital humain est la plus importante. Sans connexion avec les hommes et les femmes de son entreprise, un manager n'est rien. Enfin, une conviction responsable, c'est-à-dire être porteur d'une vision sociétale, de défendre des opinions, de donner une image positive

 

Du 20 Novembre au 03 Décembre, votez pour lui

Article publié dans le Trends Tendances le 09 Novembre 2017 par CHRISTOPHE DE CAEVEL

 

07/11/2017 Quand les frères Blondel partent à la conquête de l'Inde - La Libre

C'est décidé : ils s'installeront côte à côte dans l'avion gouvernemental affrété pour l'occasion. Pour la première fois, François et Vincent Blondel s'envoleront ensemble pour une même destination dans le cadre de leurs fonctions dirigeantes respectives. Dès ce dimanche 5 et jusqu'au II novembre prochain, se tient en effet une visite d'Etat en Inde. Aux côtés du roi Philippe et de la reine Mathilde ainsi que d'une série de ministres et d'officiels, ce sont plus de 80 entreprises et l'ensemble des universités belges qui prendront part à ce déplacement de haut vol.

L'Inde et la Belgique célèbrent cette année 70 ans de relations diplomatiques. La dernière visite d'Etat sur place remonte à 2008.

On ne vous cachera pas qu'il ne fut pas aisé de convaincre l'un des deux frères du bien-fondé de notre démarche. Que les choses soient claires donc : on parlera business avec l'aîné de la fratrie, François, et enseignement universitaire avec le second, Vincent. Véritable microcosme fourmillant, les visites d'Etat constituent en effet - outre l'opportunité majeure de signer des contrats et de nouer des liens sur place - de belles occasions de mélanger délibérément les genres, qu'ils soient politique, économique ou académique, au sein de la délégation belge.

La participation du CEO de KitoZyme et du recteur de l'Université catholique de Louvain (UCL) à ce périple indien est une illustration parmi d'autres.

L’un capitalise sur l’esprit d’entreprendre, l’autre sur la sacro-sainte liberté académique. Avec, au bout du compte, un leitmotiv commun : la responsabilité sociétale de leur institution et son rayonnement à l’international. Rencontre avec deux leaders. 

  

L'entrepreneur. Boulimique de projets et conquérant, François Blondel (à gauche sur la photo) se voit travailler, déclare-t-il, jusqu’à 95ans. 

 

La pépite wallonne KitoZyme poursuit sa percée asiatique

Il pourrait devenir le "Manager de l'année 2017". L'homme est en effet nominé pour succéder à Marc Raisière, le patron de Belfius, en tant que potentiel troisième manager de l'année. Diplômé en droit et en sciences économiques de l'UCL,  François Blondel, 54 ans, est aujourd'hui aux commandes de la société herstalienne KitoZyme. Ancienne spin-off de l'université de Liège, cette PME d'une cinquantaine de personnes fabrique et commercialise des produits à base de chitosane végétal, une molécule biodégradable synthétisée à partir de champignons. Les principales applications de cette fibre « miraculeuse » ont trait à la santé humaine (contrôle du poids, etc.) mais également, vous lisez bien, à l’œnologie ! Désormais, l'activité vinicole de KitoZyme pèserait un peu plus de 20 % de ses sept millions de revenus totaux. En tant que "business angel", François Blondel occupe bien d'autres fonctions parmi lesquelles la vice-présidence du pôle de compétitivité wallon santé Biowin.

François Blondel, comment se porte votre entreprise ?

KitoZyme a parcouru un chemin considérable ces dernières années. Depuis 2013, nous avons amélioré nos résultats chaque année. Nous devions en fait simplifier et recentrer nos activités. A l'époque, l'entreprise avait perdu au-delà des quarante millions d'euros. Aujourd'hui, l'activité biomédicale a fait l'objet d'une nouvelle société, Kiomed Pharma, et l'activité vinicole s'est développée. Par ailleurs, nous avons décidé de vendre non plus seulement l'ingrédient mais bien aussi le produit fini pour compte de tiers. Dans un avenir très proche, nous souhaitons également produire sous marque propre. Depuis la semaine dernière, nous avons lancé sur le marché français une nouvelle marque ("YAW" pour "You are wonderful") par la voie de l'e-commerce. Il s'agit pour le moment d'un test à l'échelon français qui sera sans conteste notre grand défi pour l'année 2018.

 

Quel est l'intérêt de votre déplacement en Inde ?

Depuis quatre ans, nos produits y sont distribués via la société Corona Remedies localisée dans le Gujarat. L’Inde est un pays gigantesque où il y a un grand nombre de personnes en surpoids. Notre ambition est de grandir sur ce marché. La visite d'Etat sera également l'occasion pour nous de rencontrer un "prospect" basé à Calcutta, le groupe familial Emami. Nous sommes aujourd'hui en pleine expansion sur les canaux de distribution et avons réussi cette année une percée en Chine et dans certains pays du Proche-Orient. Je pense qu'il y a une possibilité de faire la même chose en Inde. Enfin, faut-il rappeler à quel point les contacts informels entre les membres de la délégation belge sont précieux lors de ce genre de déplacement.

On dit de l'Inde qu'il est "un pays compliqué". Dans quelle mesure est-il facile ou non de faire du business avec les Indiens ?

Il est vrai que c'est un pays compliqué. Je prends un exemple. Mon assistante s'est occupée de mon visa. Pour l'obtenir, cela a nécessité un nombre incroyable de papiers. Cela, c'est la réalité. Il y a une complexité administrative réelle. Dans le cadre des relations professionnelles déjà engrangées avec nos partenaires indiens, il est difficile pour moi de déterminer à ce stade si c'est parce que le marché est compliqué ou si c'est parce que notre partenaire n'est pas assez efficace. J'ai assez bien voyagé dans le monde. Finalement, la seule chose qui compte, c'est le respect. Si vous faites preuve d'un certain respect, même si vous faites une erreur, personne ne vous en voudra.

 

Suite de l'article sur La Libre 

ALICE DIVE Publié le 

26/09/2017 KitoZyme expands its digestive range and presents medical results on CPHI Frankfurt

 

This last semester ended with good news for KitoZyme: a new product launch to treat constipation – TransiBiota® - and the presentation of medical results on its last innovation combining weight and digestive actions - FiberSlim™ - on CPHI Frankfurt.

 

 

KitoZyme is already well-known for its expertise in the Weight Management. But 2016 was the year of the innovation with the launch of a new products range in Digestive Health.

After having experimented success with these products, KitoZyme launches TransiBiota®, a new medical device for:

·        treatment of moderate constipation,

·        promotion of normal transit, and

·        relief of gastro-intestinal symptoms related to constipation and/or gut dysbiosis.

TransiBiota® is available in a convenient delivery form: 1 to 2 sachet(s)/day with orange flavour.

 

In parallel, KitoZyme presents the results of its user test of FiberSlim™ with 22 patients under medical control.

FiberSlim™ is a medical device that reduces caloric intake, restores a healthy gut microflora and reduces oxidative stress.

We were able to show

·        A quick effect on digestive symptoms

·        A feeling of digestive well-being thanks to improved transit and a feeling of "deflation".

·        A rapid and progressive weight loss from the beginning: 2.3kg in 4 weeks.

      

All these products are composed of our unique, 100% natural and patented ingredient: KiOtransine® and other ingredients to create the best combinations. These four products constitute the new range in Digestive Health and permit to KitoZyme to grow up its expertise field.

 

Visit us on booth 91F49 at CPHI Frankfurt

To have more information on these products or our other products in Weight Management, feel free to contact us or visit us our booth 91F49 Hall 9.1 at CPHI Frankfurt

 

 

16/12/2016 CE – Marking certification for two new products: Gastrap and FiberSlim

CE – Marking certification for two new products: Gastrap® and FiberSlim™

Herstal, Belgium – December 16, 2016 

 

KitoZyme has received the CE certification and the marketing authorisation for the entire European market for two new medical devices to prevent and treat certain intestinal disorders.

 

Through scientific partnerships with many foreign and Belgian universities, KitoZyme has perfected KiOtransine®, a new prebiotic which contributes to the restoration of the microbiota equilibrium, without causing adverse reactions to the intestinal system. “Because of our novel patented bio-polymers of fungal origin, non-genetically modified, our company has position itself as an expert in the intestinal microbiota” said François Blondel, CEO of KitoZyme.This prebiotic, unique in the world and already marketed for several months in the U.S., is now going to be introduced in the European Union. “With this European marketing authorization, we intend initially to develop commercial partnerships in France, Italy, Germany and Poland, for launches in the pharmacies within the year”, he added.

Simultaneously, KitoZyme continues its scientific research and product development programmes, both for human health and animal nutrition.

The human digestive system is host to thousands of billions of bacteria and other microorganisms, known collectively as the intestinal microbiota, that influence the health and well-being of each individual. There is a broad scientific consensus that an unbalanced intestinal flora can cause serious disorders of the gastrointestinal system such as irritable bowel syndrome, Crohn's disease, but also diabetes or obesity.

 

Obtention du label « CE » pour deux nouveaux produits : Gastrap® et FiberSlim™

KitoZyme obtient la certification « CE » et l’autorisation de mise sur l’ensemble du marché européen pour deux nouveaux dispositifs médicaux, permettant de traiter et de prévenir certains troubles intestinaux.

 

Grâce aux partenariats scientifiques avec plusieurs universités belges et étrangères, KitoZymea mis au point KiOtransine®, un nouveau prébiotique qui contribue à retrouver un microbiote équilibré, sans induire d’effets indésirables dans le système intestinal. « Grâce à nos bio-polymères innovants, brevetés et issus de champignons non-génétiquement modifiés, la société se profile comme un expert du microbiote intestinal » a déclaré François Blondel, CEO de KitoZyme.Ce prébiotique, unique au monde et déjà commercialisé depuis plusieurs mois aux Etats-Unis, va désormais être introduit dans l’Union Européenne. « Avec cette autorisation de mise sur le marché européen, nous ambitionnons dans un premier temps de développer des partenariats commerciaux sur la France, l’Italie, l’Allemagne et la Pologne, pour des lancements en pharmacie endéans l’année » a-t-il ajouté.

Parallèlement, KitoZyme continue ses programmes de recherche scientifique et de développement produits pour la santé humaine mais aussi pour la nutrition animale.

Le système digestif humain est l’hôte de milliers de milliards de bactéries et d’autres micro-organismes, connues collectivement sous le nom de microbiote intestinal, qui influencent la santé et le bien-être de chaque individu. Il existe un large consensus scientifique indiquant qu’une flore intestinale déséquilibrée peut provoquer des troubles graves du système gastro-intestinal tels le syndrome du colon irritable, la maladie de Crohn, mais également le diabète ou l’obésité.

 

 

 

17/06/2016 KiOmed Pharma, spin-out de KitoZyme, lève 7.3 Mio € pour une étude clinique

Liège-Herstal (Belgique), 16 juin 2016 – KiOmed Pharma, spin-out de KitoZyme, annonce avoir finalisé un important renforcement de son bilan, à hauteur de 7.3 millions EUR, par l ‘émission de nouvelles actions à hauteur de 6.1 Million EUR, d’une part, et par l’obtention d’un crédit d’investissement à hauteur de 1.2 Million EUR octroyés par les banques Belfius et BNP Paribas Fortis, d’autre part.

Lire le communiqué entier 

 

 

03/05/2016 KitoZyme presents news in digestive health (Symposium Biocodex, Ghent)

 

On the occasion of a symposium on "Probiotics and Prebiotics in Pediatrics," Dr. Véronique Maquet presented the KiOtransine fiber of KitoZyme and its new digestive health products.

This event, held in Ghent, welcomed the satellite symposium organized by Biocodex, the distribution partner of digestive health products in Benelux for KitoZyme.

 

A l’occasion d’un symposium organisé sur le thème « Probiotics and Prebiotics in Pediatrics », le Dr Véronique Maquet a présenté la fibre KiOtransine de KitoZyme ainsi que ses nouveaux produits en santé digestive.

Cet événement, qui se déroulait à Gand, accueillait le symposium satellite organisé par Biocodex, partenaire pour la distribution des produits en santé digestive au Benelux pour KitoZyme.